ATER et thèse

Ce qui suit est un document de travail ; plusieurs pistes de réflexion sont en cours d’élaboration. Ne pas hésiter à nous signaler des corrections ou ajouts.

Sommaire

1) Aspects pratiques et juridiques sur le statut d’ATER (service, salaire, conditions d’exercice)

2) Modalités de candidature

  • Plateforme Galaxie
  • Phases de recrutement

3) Bonnes pratiques et conseils pour la campagne

  • Stratégie générale (mobilité, coût, sections, planning)
  • État d’esprit
  • Conseils sur le dossier (centraliser et dématérialiser, lettre de motivation, CV)
  • ATER et Éducation nationale

4) La thèse et l’ATER Continuer la lecture

Éducation nationale et thèse

Ce qui suit est la mise en forme des notes prises lors de deux réunions « Thèse et Education Nationale » (26 et 28/11/2019) avec un représentant syndical du SNES Grenoble, des doctorant·es stagiaires et titulaires, et des anciennes de l’EN.
Il peut y avoir des erreurs, des approximations ou des manques : n’hésitez pas à nous contacter pour suggérer des modifications.

Sommaire :  

  1. Quelques ressources utiles
  2. Mobilité inter-académique (procédure, barèmes, barres)   
  3. Mobilité intra-académique (procédure, vœux, TZR kézako)   
  4. Enseigner dans le secondaire (temps partiel, professeur principal, heures sup, compensations financières…)   
  5. Détachement et disponibilité   
  6. Cas spécifiques (PRAG, postes spécifiques, postes à l’étranger)   

Continuer la lecture

JD 2018 – Arranger / Déranger

Troisièmes Journées Doctorales de l’UMR Litt&Arts
9 et 10 avril 2018

Appel à communication

Programme

DÉRANGER. Parfois nos recherches dérangent : elles sortent des rangs, elles troublent les rangements. Quelle(s) connaissance(s) se fabrique(nt) à partir de bouleversements de l’habitude et de l’ordre ? Au sein de nos travaux doctoraux, la question du dérangement se pose de multiples manières : par des gestes trans-disciplinaires et in-disciplinaires qui décloisonnent les méthodes et les domaines, par des enjeux d’implication ou de résistances politiques, par la pratique d’une attitude critique qui met en discussion les interprétations données. Mais nous devons aussi être attentifs·ves aux dérangements lorsque nous travaillons sur des corpus et terrains sensibles où des relations délicates se tissent, lorsque nous nous intéressons à la question de la création comme césure, provocation et nouveauté, lorsque nous pensons aux phénomènes de réception marqués par un jeu de perturbation des attentes.

ARRANGER. Sans devenir « arrangeantes », nos recherches nous réclament aussi d’accommoder, disposer, organiser les éléments et les événements qui les jalonnent et les constituent. Nos études impliquent souvent des opérations d’arrangements, de corrections et d’ajustements. D’un côté nous sommes appelé·e·s à devenir des opérateurs·trices d’arrangement (entre siècles, œuvres, auteurs, lieux, mais aussi témoignages, entretiens), de l’autre nous analysons des phénomènes d’arrangements dans nos objets d’études : des artistes qui assemblent, des pratiques culturelles qui rassemblent, des publics qui se constituent et s’opposent aussi parfois.

ARRANGER / DÉRANGER. Certes, l’arrangement peut aussi désigner le mouvement de normalisation et le lissage du compromis. Et, bien sûr, le dérangement peut être une attitude nocive et simpliste. Ces défaillances aussi nous intéressent. Dans nos jeux d’agencements s’exercent toujours des formes de dérangement et d’arrangement : là sont à l’œuvre des diplomaties, des médiations, des attentions. Par l’articulation de ces deux concepts, ces journées doctorales invitent à penser la complexité des rapports qui se jouent dans nos gestes et objets de recherche.

HALLUXINATION : LES RENCONTRES DU CINÉMA ET DES ARTS PLASTIQUES.

Cher(e)s collègues, 

Cette année, dans le cadre de l’Atelier programmation du premier semestre, Stéphane Collin et moi-même avons travaillé avec les étudiants de L3 Lettres et Arts du spectacle de Valence à l’organisation de la deuxième édition de Halluxination : Les Rencontres du cinéma et des arts plastiques.

Suite à une première édition, le CAPVAL, focalisée sur le cinéma expérimental, les étudiants s’interrogeront sur la frontiere entre cinéma et arts plastiques ainsi que sur les possibilités de représenter cette frontière à l’écran.

Les Rencontres auront lieu à Lux – scène nationale de Valence le jeudi 23 mars à partir de 15h00 et à l’Université le vendredi 24 mars (entrée gratuite) toujours à partir de 15h00 (vous trouverez le programme en pièce jointe). 
Pour plus d’informations vous pouvez visiter le site-web ou la page Facebook :

https://halluxinationfestival.wordpress.com/
https://www.facebook.com/Halluxination/?fref=ts

Clizia Centorrino
ATER en Études cinématographiques
Université Grenoble Alpes
LITT&ARTS
https://grenoble-univ.academia.edu/CliziaCentorrino