2019-2020

18 octobre 2019

Réunion de rentrée des doctorant·e·s, en salle B325, Stendhal

18 décembre 2020

Repas de Noël des doctorant·e·s, en salle B325, Stendhal

30 janvier 2020

Assemblée Générale de Litthésarts, l’association des doctorant·e·s et jeunes docteurs/doctoresses de Litt&Arts, en salle B325, Stendhal

10 février 2020

Journée d’étude « Jeu de rôles, jouer des rôles » – Organisée par Hélène Godin, Marielle Devlaeminck et Audrey Dominguez. Description : Qu’est-ce qu’un jeu, sinon une pratique sociale incontournable ? C’est tour à tour un passe-temps régit par des règles à complexité variable, une activité collective ou solitaire, l’art propre aux acteurs dont on salue parfois la qualité, une représentation de théâtre, un poème médiéval, un objet matériel ou dématérialisé conçu pour le divertissement. Qu’est-ce qu’un rôle ? C’est parfois ce rouleau de parchemin que les acteurs ont dans la poche pour apprendre leur texte, l’ensemble formé par toutes les répliques d’un acteur, le personnage incarné, la fonction occupée. Qu’est-ce qu’un jeu de rôle sinon un terme générique désignant toutes les situations où l’on joue à être quelqu’un d’autre et où l’on apprend à devenir quelqu’un et où l’on se projette dans l’autre, comme au théâtre, comme au cinéma, sans toutefois être dans ces situations particulières. L’objet « jeu de rôle » existe dans la culture populaire depuis les années 1980 et a intéressé depuis les universitaires, les manager, les médias et le grand public. Souvent décriée aux premières heures de sa vie, cette pratique a gagné ses lettres de noblesses jusqu’à faire l’objet d’études universitaires de plus en plus nourries à la source des sciences humaines et sociales.

Avril 2020

« Confiné·es mais pas isolé·es ! » Retrouvez le mot des doctorant·e·s dans la Newsletter de Litt&Arts :

Communication

Une partie des doctorant·es et jeunes docteur·es échangent régulièrement sur le groupe « Doctorant·es Litt&Arts ». Nous parlons de nos thèses, de nos difficultés administratives diverses, mais aussi de tout et de rien. Nous y échangeons des nouvelles de nos animaux de compagnie respectifs et nous discutons de l’actualité de la recherche et du monde de l’ESR. Les doctorant·es et jeunes chercheur·euses du laboratoire qui souhaiteraient nous rejoindre peuvent le faire sur demande par mail. Nous essayons d’organiser régulièrement des séances collectives de travail dans la « doctosalle virtuelle », un espace de visio-conférence. Nous nous donnons rendez-vous pour exposer nos objectifs de la matinée ou de l’après-midi et, après quelques heures de travail, nous nous retrouvons pour faire le point sur nos avancées et nos difficultés. Ces échanges et séances de travail ne concernent toutefois qu’un petit groupe de doctorant·es et jeunes chercheur·es (nous sommes actuellement 21 sur le groupe « Doctorant·es Litt&Arts »). Nous avons des nouvelles de certain·es par téléphone, mais nous ne connaissons pas la situation actuelle de la majorité des doctorant·es du laboratoire. Nous tenons donc à rappeler à nos collègues qu’il est primordial d’utiliser les listes de diffusion rassemblant l’ensemble des doctorant·es pour faire circuler les informations utiles et prendre des nouvelles de chacun·e.

Accès aux ressources

En raison du confinement, plusieurs bases de données sont momentanément en libre accès, ce qui nous permet de consulter des ressources jusque-là difficilement accessibles. Des groupes de partage ont également vu le jour sur internet, favorisant les échanges et la collaboration scientifique entre chercheur·euses de différentes universités et disciplines.L’impossibilité de se rendre dans les bibliothèques nous interdit néanmoins l’accès à certaines ressources utiles, et nous prive également d’un espace de travail favorable à la concentration. Il ne nous est en effet pas toujours possible de faire la coupure entre un espace de vie et un espace de travail, coupure qui peut être utile à la concentration. Les conditions ne sont par ailleurs pas toujours idéales à domicile (calme, qualité de la connexion internet, etc.). Ici aussi, les situations personnelles varient.

Situation financière

Si les doctorant·es contractuel·es ne rencontrent pas de problèmes spécifiques, la situation est souvent plus compliquée pour les doctorant·es sans contrat. Certain·es continuent à travailler, dans des conditions sanitaires qui ne sont pas toujours idéales. Pour d’autres, leur travail n’a pas été maintenu pendant le confinement, supprimant leur source de revenu. Par ailleurs, le règlement des vacations et des contrats étudiant·es par acomptes de 80% renforce la précarité de certain·es doctorant·es lorsque ces activités étaient la source principale de revenu.

Contact avec les enseignant·es chercheur·euses

Les situations sont très variables en fonction des disciplines. Certain·es doctorant·es ont des contacts réguliers avec les collègues, tandis que d’autres restent plus isolé·es. Il en va de même pour les échanges avec les directeur·trices de thèse. Pour certain·es, ils sont devenus plus réguliers avec le confinement. Pour d’autres, plus fluctuants : si nous sommes conscient·es que la période de confinement est complexe pour chacun·e, les un·es et les autres étant confronté·es à la maladie de proches, ou devant s’occuper d’enfants ou de parents âgés, beaucoup de doctorant-es subissent la même situation. Ils et elles doivent de surcroît travailler sur leur thèse et ressentent tout de même le besoin de maintenir une bonne communication avec leur directeur·trice pour poursuivre leur activité de recherche. De plus, la perspective de ne pas pouvoir retourner à l’université avant septembre compromet pour beaucoup d’entre nous plusieurs mois de travail, alors que la durée du doctorat et des contrats doctoraux est contrainte. Plusieurs syndicats et collectifs de doctorant·es ont émis la revendication d’une prolongation de quelques mois. Nous espérons que nos collègues et encadrant·es se joindront à nous pour soutenir ces idées. 

Coworking

Pour conclure sur une note amusante, nous vous présentons quelques-uns de nos compagnons de coworking, sources de bien-être et d’amour en toutes circonstances !

Portez-vous bien !”

Montage photos chats

Calendrier allégé : grèves/mobilisation (LPPR) de décembre 2019 + fermeture de l’université (Covid-19) de mars à juin 2020